15 octobre 2017

MERCI,

Merci à notre cardinal dont la tâche n’était pas facile et qui a su traduire les paroles du pape François pour donner à son diocèse une orientation résolument éclairée par Amoris Laetitia.

Merci aux six témoins qui ont pu, en livrant un peu de leur vie, faire entrer  » la vie concrète » des hommes et des femmes dans les réflexions pastorales de nos communautés.

Merci à nos délégués à la pastorale des familles qui, depuis 9 mois, œuvrent pour faire naitre cette belle rencontre.Ils ont été  » le fil rouge  » de la soirée, avec délicatesse, simplicité, ouverture et dynamisme.

Et Merci à tous ceux qui sont venus témoigner de leur accueil ou a ceux qui nous ont encouragés par la pensé, les paroles, et les émissions.

A 15h 30, la cathédrale était pleine et après une brève introduction de nos responsables et un petit chant...le cardinal a pris la parole pour une demi-heure environ. Il a rappelé la visite des 82 prêtres de Lyon à Rome qui ont été reçu plus d’une heure par le pape François et à qui ils ont pu poser toutes leurs questions. Il donne son orientation pastorale qui privilégie l’accompagnement et le discernement.

Interrogé le lendemain par Olivier Bonnel de Radio Vatican, il a confirmer que dans l’Eglise  » on a besoin de tout le monde ».

Puis il y a eu le temps des témoignages. Six témoins nous ont livré leur itinéraire singulier: rupture, groupe de partage, reconstruction, choix de vie, nouvel engagement, nouvelle union, discernement de la demande sacramentelle. Les voici dans leur ordre de passage. Je remercie chacun de me permettre de les publier ici.

Ensuite nous avons vécu un temps de prière  » inspirée » des vêpres, vraiment une inspiration assez artistique, des beaux chants, un psaume chanté avec une psalmodie un peu  » gaie »,( attention je n’ai pas dit gay, on est ouvert mais tout de même ! ) le magnificat de Taizé, un évangile qui n’était pas celui du jour, mais l’évangile de Bartimée ( tiens ça nous rappelle quelque chose ). Puis un Notre Père classique, une prière universelle longue et incarnée,  une bénédiction et un envoi sans fioriture, et un chant final entrainant.

Toutes les personnes que j’ai rencontré par la suite étaient très contentes de cette soirée, le temps conviviale dans la grande cour de récréation du collège d’en face ( presque dans le noir , juste éclairé par des petits lumignons car on n’avait pas la clé de la salle où se trouvaient les interrupteurs ) a permis cependant de belles rencontres …

Nous espérons que cette soirée va avoir des suites dans les paroisses, c’était en tout cas le but de la lettre pastorale du cardinal et de cette soirée.

Une demi-journée de formation à  » l’accompagnement »  est proposée aux prêtres cette semaine, il n’y a malheureusement que 2 inscrits…

 

La suite de cette belle rencontre nous appartient aussi, car c’est à nous tous de  » transformer » cet essai ( je suis pas très versée en foot- langage et je fais peut-être un horrible contre-sens ). La première mission est la conversion de nos communautés, la seconde c’est la mise en œuvre dans le concret des accompagnements  des divers situations du chapitre VIII.

Et maintenant, allez dans la joie de l’Amour !

Publicités
Cet article a été publié dans 2017 octobre, tout. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s