14 février 2018…Saint mercredi-des-cendres

Un bouquet,

de fleurs, presque tenu caché par un jeune en sweet-capuche dans l’escalier roulant ce matin, puis un vieux monsieur qui aborde fièrement son « inerflora » dans un ravissant papier vert pétant, juste à coté, un homme en bleu de travail qui triture le papier kraft de la fleur solitaire qu’on devine, et en descendant du métro, un petit homme qui disparait presque sous une énorme gerbe de fleurs…J’allais oublier  La Saint Valentin !   D’ailleurs, peut-être qu’à la maison un bouquet m’attend…non! je rêve! ce serait presque suspect si c’était le cas ! j’allais oublié la fête des amoureux, car aujourd’hui, coté catho c’est plutôt le mercredi des cendres.

D’ailleurs, ça a dû être un dilemme dans les équipes de prep au mariage cette année : On ne pourra pas faire la soirée habituelle du  » petit diner sympa  » pour les amoureux de tout âge de la paroisse, afin de leur montrer qu’il faut prendre soin de son couple, car un  » petit diner aux chandelles » autour d’une pomme et d’un bol de riz, c’est pas très glamour ! Alors que faire ? On ne peux pas « anticiper  » le mercredi des cendres comme on le fait pour la messe du dimanche ! Il suffit donc d’anticiper la Saint Valentin , à la sainte Béatrice du 13 février ou à la sainte Ombeline du 12 février … ou plus tôt encore. L’intérêt, c’est qu’on peut dire qu’on a respecté le jeûne du premier jour de carême, puisqu’on propose les agapes quelques jours avant… ce qui laisse aux jeunes couples la possibilité d’aller se faire un bon restau à deux, en amoureux, le vrai jour de la saint valentin !

Depuis quelque temps je trouve que beaucoup de voix demandent qu’il y ait du  » dialogue »…c’est vrai que ce n’est pas tout à fait dans l’air du temps d’être capable d’écouter l’autre et sans doute, plus on est  » sur de soi », moins on écoute… La Croix met en valeur le  » débat »en Eglise, mais aussi  sur les questions  » chaudes » de bioéthique où les tentatives sont fructueuses, mais chahuteuses semble-t-il ?

Il ne manque pas de sujets où notre raison mais aussi notre humanité sont convoqués…en ce moment on parle beaucoup de la 70 ième miraculée de Lourdes…les miracles, sujets de polémiques depuis très longtemps… Jean-Pierre Denys nous livre ses réflexions comme toujours pleines de nuances.

Le carême c’est aussi le temps des catéchèses…Le pape François poursuit ses enseignements sur la messe.

Les P.U. ( traduire prière universelle ) doivent parler de la vie réelle.

La Parole de Dieu , bien lue : un droit pour les fidèles.

je retiens la phrase de François «  À la messe, les fidèles ont « le droit » de « recevoir en abondance le trésor de la Parole de Dieu ». Et j’anticipe la suite ( rêvons encore ), puisqu’on nous explique que la communion ce n’est pas seulement  la « manducation  » de l’hostie, mais que c’est aussi  » la mastication  » de la Parole, la participation à la prière eucharistique, à la présence de toute l’assemblée ecclésiale…et que tout est intimement lié…qu’en sera-t-il du droit de participer aux autres manifestations de la communion ? On verra bien dans quelques temps. J’allais dire Alléluia ! mais en carême  » on ne peut pas le droit » comme disait un de mes enfants.

Alors je dis « Inchallah ! »

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans 2018 02 fevrier. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s