9 octobre 2018

Un chemin de deux ans,

une route…le synode

A Villeurbanne, il y a deux ans, un petit groupe s’est vaillamment mis en route. Il s’est baptisé » Dieu dans ma famille ». Des personnes qui se sentaient un peu à la marge de l’Eglise,  divorcés, remariés, personnes seules, personnes homosexuelles se sont retrouvées régulièrement pour réinvestir une confiance en eux, en leur foi, en l’Eglise. Dimanche la messe paroissiale venait mettre un terme à ce cheminement, pour un envoie en mission de chacun de ses membres. Le site de la paroisse retrace ce beau moment et Le père Damien nous offre son homélie, Merci à tous pour ce moment de joie partagée.

« Le Pape François dans son encyclique la joie de l’Amour veut proposer un chemin de relecture et de discernement aux personnes divorcées et divorcées dans une nouvelle union. Un chemin de relecture pour faire vérité sur son histoire dans les mains aimantes de Dieu et d’une communauté, pour que sur ce chemin les personnes puissent vivre de cet amour conjugal décrit par Jésus et l’Eglise avec la grâce des sacrements et puissent trouver toute leur place dans la communauté. »

Des nouvelles du synode qui entre dans la deuxième semaine

De notre envoyée spéciale pour le quotidien du synode.  les nouvelles technologies flirtent avec le latin et le téléphone portable orne toutes les chasubles noires à  » filet rouge ».

 

L’art de la conversation, avec les jeunes, le pape donne quelques pistes, de même qu’il rappel aux prêtres d’être  » de bons pasteurs ».

Mais le synode n’est pas coupé des rumeurs du monde, et la question de la pédophilie revient souvent sur le tapis rouge..D’ailleurs au sujet de ce vocable, on parle de plus en plus de   » pédocriminalité », car pédophilie peut renvoyer une image un peu trop grec…

Sur cette question on vient de m’envoyer un article de Mgr de Moulin Beaufort sur la pédophilie  qui est déjà un peu ancien. Il a paru en Belgique et pourquoi pas en France! surtout venant d’un évêque assez médiatique pourtant !

Et justement, en France, un sondage montre qu’une énorme majorité de chrétiens pensent qu’une enquête « officielle » sur la pédocriminalité est la seule manière de sortir de cette crise de confiance.Et il ne sont pas les seuls . C’est ce qu’a fait l’Eglise de Belgique il y a quelques années et les évêques belges ont remercié ceux qui avaient diligenté cette enquête nous a confié Gabriel Ringlet que je suis allée écouter ce soir pour la sortie de son ouvrage  » La grâce des jours uniques . Si vous voulez mieux comprendre ce que  » célébrer » veut dire, je vous engage à vous le procurer ( le livre ).

 

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans 2018 10 octobre, tout. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s