Roman Chapitre I

Le lendemain à la « siesta », Maurice poursuivit sa lecture en attaquant le chapitre I.

Il n’était pas totalement étranger à toutes les histoires racontées dans la bible, que ce soit en film, en bandes dessinées ( même en manga ) ou en recherchant dans les souvenirs de son caté, Adam et Eve, Caïn et Abel, Joseph et ses frères et même des histoires plus douteuses et peu édifiantes, ce n’était pas une découverte. Par contre, que toutes ces «histoires de famille» puissent être convoquées dans ce texte et que d’une certaine façon elles fassent partie des «ancêtres» du Christ, çà s’était un peu nouveau.

Il tomba sur la phrase bien connue «  L’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme » . Cela résonnait plus clairement surtout lorsqu’il s’agissait de quitter ses parents car pour la femme, il ne se sentait pas encore concerné par cette étape éventuelle de sa vie qu’il situait de toute façon beaucoup plus tard. De même à chaque fois qu’était évoqué le couple ou la procréation, il pensait à ses propres parents et à leurs cinq enfants. Même si il avait un peu survolé la fin du chapitre car l’heure d’aller se baigner approchait, il en avait conservé un sentiment de tendresse et de sérénité qui se concrétisa dans le sourire séduisant qu’il adressa à Laetitia à son réveil.  La tendresse oui, ce n’était pas seulement pour les enfants, mais cela pouvait nourrir les relations entre les hommes, et dans son cas particulier entre un homme et une femme et donner une coloration particulière à la relation avec celle qu’il nommait toujours sa colocataire.

 

 

 

Publicités